Vivre en Suisse: Information et conseil en ligne  

Le retour au pays

Si vous désirez passer votre retraite dans votre pays d’origine, préparez soigneusement votre retour. Les services d'aide aux étrangers, les associations d'immigrés et les consulats sont à votre disposition pour tout renseignement. Clarifiez les implications financières d’un retour. Même après un long séjour en Suisse, un départ vous fait perdre votre permis de séjour ou d’établissement.

Assurances sociales

Vos contributions à l’AVS et à la caisse de pension (LPP) vous sont en principe dues quand vous rentrez dans votre pays. Le formulaire d’inscription pour la rente AVS est mis à votre dispostion sur la plateforme internet de l’AVS. Pour la rente de la caisse de pension, votre employeur peut vous informer de la procédure à suivre.
Dans le cas des citoyens de l’Union Europénne et des pays de l’AELE, les accords sur la libre-circulation des personnes règlent le paiement des rentes AVS. Pour les détails, prière de consulter le site web « Sécurité sociale suisse-UE ».
Si votre pays d’orgine a conclu une convention de sécurité sociale avec la Suisse, vous pouvez sans autre vous faire payer votre rente AVS au retour. Cette convention existe avec le Chili, Israël, le Canada, la Croatie, la Macédoine, les Philippines, San Marino, la Slovaquie, la Slovénie, la Tschéchie, la Turquie, la Hongrie, les Etats-Unis et Chypre.
Si votre pays d’origine n’a pas conclu de convention de sécurité sociale avec la Suisse, vous ne recevrez pas de rente AVS à votre retour. Mais vous avez la possibilité de vous faire rembourser les cotisations sous forme d’un capital sans intérêts
Attention !
Votre demande de remboursement doit être déposée au plus tard 5 ans après votre mise à la retraite. Le montant de rentes éventuellement versées en Suisse sera déduit.

Dans le cas des rentes des caisses de pension (LPP), les conventions de sécurité sociale ou les accords de libre circulation ne jouent aucun rôle. Les rentes sont versées en fonction des réglements propres à chaque caisse.
Dans le cas de l’épargne individuelle dans un 3ème pilier, c’est votre contrat avec l’assureur privé ou la banque qui définit la marche à suivre si vous quittez la Suisse. Renseignez-vous auprès d’eux.  

Formalité lors d’un retour au pays

Les offices cantonaux de la migration vous renseignent sur toutes les formalités à remplir lors d’un départ de la Suisse et d’un retour défintif au pays d’origine.
Pour les personnes originaires des UE et de l'AELE, les formalités sont définies par les accords de libre-circulation.

Déclaration de départ

Si vous quittez la Suisse vous êtes tenu à déclarer votre départ auprès du contrôle des habitants de votre commune de domicile. Le propriétaire de votre logement doit également le faire.

Les conséquences pour le permis de séjour ou d’établissement

Par votre déclaration de départ auprès du contrôle des habitants ou de l’office cantonal de la migration vous perdez votre titre de séjour ou d’établissement. Si vous désirez par la suite revenir en Suisse pour un séjour plus long, vous devrez déposer une nouvelle demande de permis de séjour.
Les ressortissants de l’UE qui quittent la Suisse ont un droit de retour.
Les permis de séjour ou d’établissement de ressortisants d’Etats tiers expirent s’ils annoncent leur départ ou séjournent plus que 6 mois à l’étranger. Ils ne peuvent faire valoir aucun droit au retour.
Recommandation
Les ressortissants d’Etat tiers devraient être prudents lorsqu’ils décident de rentrer à l’âge de la retraite. Ne vous annoncez pas partant. Voyez pendant 6 mois si vous reprenez pied. A noter que les détenteurs d’un permis d’établissement C ont la possibilité de demander dans les 6 mois que leur permis soit maintenu pendant 2 ans.
 
 

Liens: