Vivre en Suisse: Information et conseil en ligne  

Hébergement

Les conditions de logement dépendent du statut des personnes concernées.

A l’occasion de la demande d’asile

Vous serez hébergé au centre d’enregistrement auquel vous vous êtes annoncé.
Si le traitement de votre demande se prolonge vous serez transféré dans un canton.
Si vous déposez votre demande d’asile dans un aéroport vous habiterez pour commencer sur le terrain de celui-ci et ne pourrez quitter la zone de transit.

Au cours de la procédure d’asile

Les requérants d’asile habitent en général dans un logement collectif.  Les personnes dont le séjour se prolonge, qui ont une activité lucrative ou une famille, peuvent parfois vivre dans leur propre appartement.

Après une demande d'asile déboutée

Des personnes ayant reçu une non-entrée en matière définitive ne seront plus transférées dans un canton. Au terme de la procédure, elles devront quitter le centre d’enregistrement et partir de Suisse. Si elles n’ont pas la possibilité de quitter la Suisse, elles pourront chercher refuge dans un des foyers offrant une aide d’urgence.
 
Des requérants d’asile déboutés devront quitter leur centre d’hébergement ou leur appartement au délai fixé pour leur départ. S’ils ne peuvent quitter le pays, ils ont la possibilité de rejoindre un des centres destinés à l’aide d’urgence.

Réfugiés reconnus

Les réfugiés reconnus ont le droit d’aménager dans un appartement personnel.

Lieu de domicile

Les requérants sont attribués à un canton et doivent y rester.
Une admission provisoire est valable pour le canton dans lequel la personne a séjourné auparavant.  A l’intérieur du canton défini, les admis provisoires ont le droit de choisir leur commune de domicile. Ils n’ont le droit de changer de canton que si toute la famille peut continuer à vivre ensemble. C’est l’Office fédéral de la migration ODM qui décide d’un changement éventuel de canton.
Pour commencer, les réfugiés reconnus reçoivent un permis de séjour B. Celui-ci est valable pour le canton dans lequel ils ont habité pendant la procédure d’asile. A l’intérieur du canton, les réfugiés ont le droit de choisir leur commune de domicile. S’ils veulent changer de canton, ils doivent en faire une demande auprès du service de migration du canton de destination. Cinq ans après leur admission, les réfugiés reçoivent un permis d’établissement C. Ils peuvent dorénavant choisir leur canton de domicile librement.
 
 
 

Autour du thème: Travail, Hébergement, Permis de séjour, Regroupement familial, Mariage, Ecole et formation, Santé