Vivre en Suisse: Information et conseil en ligne  

Mutilations génitales féminines

Dans environ 30 pays - notamment en Afrique - les femmes sont excisées. Ces interventions ont un fondement culturel. Elles n'impliquent pas seulement la douleur, elles peuvent aussi être mortelles. Les MGF provoquent souvent de graves dommages physiques et psychiques. 

En raison de la migration, en Suisse, vivent actuellement plus de 12.000 femmes originaires de pays africains, où l'on pratique les mutilations génitales féminines. Environ la moitié d'entre elles souffrent des conséquences de l'excision. L'UNICEF estime qu'en Suisse, des filles courent le risque d'être excisées ici ou à l'étranger, lorsqu'elles sont issues de familles ayant une tradition de l'excision.
L'excision est souvent considérée comme un rituel d'initiation par lequel les filles deviennent officiellement des jeunes femmes. La tradition de l'excision remonte aux pharaons égyptiens. Les MGF ne sont pas liées à une religion particulière en Afrique et dans le monde arabe ; elles se retrouvent à la fois dans les pays islamiques, juifs, chrétiens et dans des communautés religieuses locales.
Remarque
Le Coran ne contient aucun précepte religieux, direct ou indirect, relatif à une quelconque forme d'excision des organes génitaux féminins. 
On donne comme raisons à l'excision des organes génitaux féminins, une représentation de la pureté et de la fertilité. Dans ces pays, un vagin non transformé est souvent considéré comme inesthétique. Or, dans la réalité, les MGF provoquent très souvent des douleurs lors des relations sexuelles et conduisent à des complications lors des accouchements.

Droit à l'intégrité physique

Les organisations telles que l'ONU, l'UNICEF, l'UNIFEM ou l'OMS considèrent toutes formes de mutilations génitales féminines comme une violation des droit de l'homme à l'intégrité physique.
Depuis Juillet 2012, l'article 124 du Code pénal en vigueur en Suisse est le suivant: « Celui qui aura mutilé des organes génitaux féminins, aura compromis gravement et durablement leur fonction naturelle ou leur aura porté toute autre atteinte sera puni »... Toutes les interventions qui consistent à l'ablation partielle ou totale des organes sexuels externes féminins sont considérées comme des mutilations génitales.
Les contrevenants/contrevenantes sont passibles de 10 ans de prison.
Attention
Ne sont pas poursuivies uniquement les personnes qui pratiquent la mutilation. Les instigateurs impliqués, comme les parents ou les proches seront poursuivis comme complices. D'autre part, un complice peut être poursuivi en Suisse, indépendamment du lieu où l'excision été pratiquée. La poursuite s'applique en Suisse, même si la fille a été mutilée à l'étranger où, peut-être, l'intervention était autorisée.
Le délai de prescription est fixé à 15 ans.Pour les victimes de moins de 16 ans le délai de prescription doit en tout cas être appliqué jusqu'à l'âge de 25 ans révolus de la victime.
Recommandation
Les femmes concernées peuvent s'adresser à un service gynécologique, à un centre de conseils pour la santé sexuelle ou à un gynécologue pour demander conseil.
Les mères dont les filles risquent d'être victimes d'une excision, trouverons ci-dessous des informations et un soutien.

Services médicaux

  • Frauenklinik Inselspital Bern, Effngerstrasse 102, 3010 Bern, 031 632 16 14
  • Centre hospitalier universitaire Vaudois, département de gynécologie et obstétrique et de génétique médicale

Unité psycho-sociale, Av. Pierre Decker, 1011 Lausanne,  021 314 32 45

Gynécologie pour adolescentes, UMSA, Av. Beaumont 48, 1011 Lausanne, 021 314 37 60

  • Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG)

Département de gynécologie et obstétrique, 30, bd de la Cluse, 1205 Genève, 022 382 68 16

  • Département de médecine communautaire et de premier recours, Planning Familial (CIFERN),

47, bd de la Cluse, 1205 Genève, 022 372 55 00

  • Klinik für Gynäkologie, Universitätsspital Zürich, Frauenklinikstrasse 10, 8091 Zürich, 044 255 50 36/37
  • Frauenklinik Universitätsspital Basel, Spitalstrasse 21, 4031 Basel, 061 265 90 43
  • Clinique Vert-Pré, Centre de Chirurgie Plastique, 15 chemin de la Colombe, 1231 Conches / Genève, 022 704 31 13
  • Frauenklinik Kantonsspital St. Gallen, Rorschacherstrasse 95, 9007 St. Gallen, 071 494 20 21
  • Département gynécologie obstétrique CHCVS, Hôpital de Sion, Avenue du Grand-Champsec 80, 1950 Sion, 027 603 42 16/17
  • Vous trouverez un centre de conseils sur la grossesse et la planification familiale sous ce lien www.isis-info.ch

Points de rencontre pour les migrantes

  • Bern: Somalische Frauengruppe, 078 901 50 92
  • Genève: Camarada (accueil et formation élémentaires pour femmes migrantes), Chemin de Villars 19, 1203 Genève, 022 344 03 39
  • Lausanne: Appartenances (accueil, orientation, espaces de rencontre, formation, soutien psychothérapeutique), Rue des Terreaux 10, 1000 Lausanne 9, 021 351 28 80
  • Ostschweiz/Zürich: Ostschweizerische Frauengruppe, 078 895 53 45
  • Sion: Association KALKAL, 079 613 93 47
  • Tessin: Antenna MayDay, Via Merlina 3a/b, 6962 Viganello, 091 973 70 67 /

Comunità africana del ticino, Lugano, 076 702 56 23

Liens:

Retour